Happy Few Mag


Expositions


Jusqu’au 12 août 2019 au Musée Musée du Louvre

ROYAUMES OUBLIÉS, De l'empire hittite aux Araméens

 

 

 

Une exposition colossale tant par la richesse des œuvres exposées que par ses décors majestueux. Pour la 1ère fois en France sont présentés les vestiges de Tell Halaf site majeur du patrimoine syrien, exceptionnellement prêtés par le Pergamonmuseum de Berlin. C'est le baron allemand Max von Oppenheim qui fouilla ce site en 1911 et 1913 et découvrit le Palais du roi araméen Kapara. Des sculptures primitives, massives, impressionnantes furent mises à jour comme la grande statue d'ancêtre surnommée par l'archéologue ma « Vénus » ainsi que 194 orthostats superbement décorés. Entre Syrie et Anatolie l'empire hittite régna sur le Levant jusqu'à environ 1200 av J.C. Puissance hégémonique du Proche Orient ce fut tout au long du 2ème millénaire une période d'alliances commerciales, d'échanges culturels et de tensions avec les pays limitrophes. Après sa chute émergèrent les royaumes néo-hittites et araméens, ces derniers, peuple nomade habitant le pays d'Aram, 1er nom de la Syrie. Leur langue se répandit au Proche Orient et pour plusieurs siècles. L'histoire de ces royaumes oubliés situés en Turquie et Syrie modernes s'acheva avec la conquête Assyrienne mais leur culture et langue perdurèrent.

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’au 21 juillet 2019 au Musée MARMOTTAN MONET à Paris

L'ORIENT DES PEINTRES, Du rêve à la Lumière

 

 

 

Riche d'une cinquante d'œuvres majeures provenant des plus importantes collections publiques et privées d'Europe et des Etats-Unis cette exposition apporte un regard nouveau sur cette peinture née à l'aube de l'ère industrielle quand les peintres songèrent à voyager pour vérifier leur fantasme de l'Orient. Le parcours en 7 sections que nous propose cette exposition privilégie l'orient méditerranéen à travers deux axes, la figue humaine, féminine principalement et le paysage. Dans l'éblouissement de la lumière d'orient les peintres inventent de nouvelles manières de peindre. Aux figures historiques du mouvement, Ingres et Delacroix succèdent les disciples, Chassériau, Gérôme (le sublime Marchand de couleurs), Fromentin, Lazerges, Marquet, Camoin jusqu'à Matisse et les prémices de l'art moderne, des Impressionnistes Néo-Impressionnistes aux Fauves, à Kandinsky et Klee.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’au 21 juillet 2019 au Musée MAILLOL à Paris

LA COLLECTION EMIL BÜHRLE

 

 

 

Présenté pour la première fois en France cet ensemble réuni entre 1936 et 1956 propose un panorama de l'art français du XIXe et début du XXe siècle. Emil Bührle rassemble tout au long de ces années plus de 600 œuvres d'art dont beaucoup de chefs d'oeuvre, grands noms de l'impressionnisme (Manet, Monet, Degas, Renoir...) du postimpressionnisme (Cézanne, Gauguin, Van Gogh...) les Nabis (Bonnard Vuillard), les Fauves et les Cubistes (Braque, Vlaminck), l'Ecole de Paris (Modigliani) pour finir avec Picasso. Une soixantaine sont présentées au Musée Maillol en attendant l'emménagement permanent dans la nouvelle extension du Kunsthaus de Zurich. Par ailleurs l'exposition propose un témoignage historique majeur en présentant l'histoire et les vicissitudes de de cette collection d'un industriel suisse pendant la seconde guerre mondiale et de la décennie qui a suivi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’au 22 juillet 2019 au Musée JACQUEMART ANDRÉ

HAMMERSHØI, Le Maitre de la Peinture Danoise

 

 

 

Pour la première fois depuis 20 ans des œuvres mystérieuses et poétiques du grand maître de la peinture danoise Vilhelm Hammershøi (1864-1916) sont réunies à Paris.
De tempérament taciturne le peintre a choisi de présenter dans ses toiles son environnement quotidien et les membres de son cercle intime, sa mère, sa sœur, son frère, son beau-frère. Des œuvres dépouillées dans des gammes de gris et de blanc, des intérieurs vides nimbés de mystère créant une atmosphère profonde souvent pesante. Cette rétrospective confronte les œuvres de Hammershøi avec des tableaux de son frère Svend, de son beau-frère Peter Ilsted et de son ami Carl Holsoe. Un artiste de la solitude, du silence et de la lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’au 17 juin 2019 à la FONDATION LOUIS VUITTON à Paris

LA COLLECTION COURTAULD

 

 

 

Samuel Courtauld (1876-1947) fut l'un des plus grands mécènes du XXe siècle. Avec sa femme Elizabeth cet industriel du textile aux origines françaises a réuni une impressionnante collection d'oeuvres impressionnistes et post-impressionnistes. Première présentation à Paris depuis celle du musée de l'Orangerie en 1955 cette exposition rassemble plus de 100 peintures et œuvres graphiques dont dix aquarelles de Turner acquises par son frère Stephen. L'Institut et la Galerie Courtauld installés en 1989 à Somerset House, ancien siège londonien de la Royal Academy of Arts, venant de fermer temporairement pour une rénovation complète dont celle de la célèbre « Great Room », permet ainsi à la Fondation Louis Vuitton cette exposition sous titrée LE PARI DE L'IMPRESSIONNISME s'ouvrant sur le tableau iconique de Manet, Un bar aux Folies Bergère et se déployant ensuite autour de deux grands ensembles consacrées à Cézanne ainsi qu'à Seurat et des œuvres majeures de Monet, Renoir, Degas, Van Gogh, Gauguin, Toulouse Lautrec, Modigliani.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 












 

 


accueil | art et culture | tourisme | gastronomie | tendance luxe | escapades | happy few | contact | informations légales | crédits