Happy Few Mag


Bistrots & Brasseries parisiens

MAYO

Ce nouveau lieu de vie du XVIIe arrondissement dans le lobby entièrement rénové du Hyatt Regency Paris Etoile est une réussite totale. Alliant la convivialité d'un afterwork et la simplicité d'un bistrot parisien, MAYO célèbre les meilleurs produits du terroir français choisis et magnifiés par le Chef Rafael Casas. La viande vient de chez Metzger Frères, les légumes du Comptoir des Producteurs, les fromages de la Ferme d'Alexandre, le pain de chez Lalos... Tous les plats sont à partager si vous le souhaitez. Un lieu accueillant tout au long de la journée, petit déjeuner buffet, déjeuner comptoir, carte « Soirée des voisins » , dîners, sessions live de Djs en semaine. Nous aimons beaucoup le « paté du contrebandier basque », « l'artichaut vinaigrette » incroyablement présenté, les « palourdes farcies à l'ail rose de Lautrec », les « coquillettes jambon/truffe », le « paleron confit au vin rouge », le « merlan frit Colbert et son beurre aux herbes », la « tarte au citron » ou la « pomme rôtie au miel ». Un véritable coup de jeune pour ce lieu après le bar Windo du 34ème étage, tout ceci sous la houlette d'un directeur général d'un professionnalisme à l'état pur : Michel Morauw.

Hôtel Hyatt Regency Paris Etoile - 3 place du Général Koenig - Paris 17e - Tél : 01 40 68 51 19
www.mayoparis.com

Le Wepler

Le WEPLER est en de bonnes mains. La fameuse brasserie de la Place Clichy entre dans le giron d'adresses parisiennes réputées, propriété de la famille Joulie :l'Auberge Dab, Chez André, le Congrès d'Auteuil, le Congrès Maillot, Les Grandes Marches, Sébillon...
Ouverte en 1892 par Franck Wepler sur l'ex-commune des Batignolles, le Wepler est rapidement devenu un vaste ensemble festif avec débit des boissons, restaurant, grill, bar américain et dancing avec orchestre. Lieu de rendez-vous de nombreux artistes tels Apollinaire, Modigliani, Picasso, Toulouse Lautrec à l'époque, le Wepler a perpétué cette vocation, Henry Miller y mettait en scène son roman « Jours tranquilles à Clichy » et Truffaut et Chabrol y avaient leur rond de serviette. Si la vocation huîtrière est présente depuis la création, la carte s'est sans cesse enrichie et représente aujourd'hui un résumé de ce qui se fait de mieux en matière de brasserie  : superbes plateaux de fruits de mer, gratinée à l'oignon, choucroute Wepler, tartare de bœuf , rognon de veau entier, andouillette AAAAA, généreuse entrecôte de bœuf normand sauce Béarnaise... et un délicieux « Burger Wepler au Saint Nectaire ». Les desserts font honneur à l'esprit brasserie : Ile flottante, Tarte Tatin, Forêt-Noire aux griottes, Baba au rhum... Et pour couronner le tout un superbe décor au charme Art déco ouvert tous les jours de l'année avec un service continu de 8 H à minuit.

4 Place de Clichy - Paris 18e - Tél : 01 45 22 53 24
www.wepler.com

Le Ballon des Ternes

La Brasserie parisienne « Belle Epoque » dans toute son authenticité. Proche de la Porte Maillot et de l'Etoile cette Adresse appartenant à la galaxie gourmande de la famille Menut (La Grande Cascade, le Bellaggio...) est ouverte 7 jours/7 de Midi à Minuit. Une cuisine française traditionnelle et un banc de fruits de mer particulièrement riche avec tourteaux, oursins, langoustines, crevettes roses royales, bigorneaux, bulots, praires et des huîtres des meilleures provenances, Spéciales de Saint-Vaast de Tatihou, Spéciales Utah Beach, Plates de Zélande... En entrée le « saucisson brioché sauce au Porto », le « foie gras de canard des Landes », ou les « six escargots de Bourgogne » pour suivre les « cuisses de grenouilles, ail et persil », la « sole meunière aux citrons confits », superbes viandes comme la « côte de bœuf rôtie Simmental pour 2 », les « rognons de veau à la moutarde » ou le « pied de porc pané ». Gardez une place pour les desserts, crème caramel, baba au rhum, mousse au chocolat noir... A l'étage dans le même esprit Art déco avec lustres et vitraux, deux salons privatisables. Dirigé par un grand professionnel de la restauration Thierry Clément ce Ballon a tout pour séduire.

103 avenue des Ternes - Paris 17e - Tél : 01 45 74 17 98
www.leballondesternes.com

L'Atelier du Tartare

Dans le très animé quartier des Halles sur une petite place délicieusement provinciale face à l'ancienne halle aux blés et sa coupole, un restaurant flambant neuf tranchant résolument avec la surabondance d'adresses vegan ou ceviche dont nous sommes lassés. Ici c'est tartares et carpaccios en mode gastronomique qui sont à l'honneur pour notre plus grand plaisir. A l'origine un couple Hajar Sacrispeyre et son époux Patrick, tous deux cultivant l'amour des bons produits et militant pour une cuisine saine. Leur pari est plus que gagné. Ils se servent chez les meilleurs fournisseurs, Alain Tesson pour la mer, les Boucheries Nivernaises pour la partie carnivore. Grande créativité dans l'assiette avec une audace permanente et des saveurs inédites comme le carpaccio de Saint-Jacques avec caviar et concombre ou le Saint-Pierre avec truffe blanche et purée de châtaignes. Mais bien évidemment le Tartare, l'authentique est bien slà avec ce « filet de bœuf taillé au couteau, cœur au jaune coulant, palette d' ». En dessert ne cherchez pas et thématique oblige... carpaccio d'ananas. Une belle réussite que cet Atelier du bon goût.

1, place des Deux Ecus - Paris 1er - Tél : 09 73 63 34 67
www.atelierdutartare.fr

Le Pré Verre

Créé en 2003 par les frères Delacourcelle, repris en 2013 par Jean-François Paris à la carrière riche et variée à tous les postes clés des métiers de la restauration qui n’a eu de cesse de perpétuer l’esprit de ce restaurant bistronomique plus que jamais à l’honneur. En effet 2017 marque le 40ème anniversaire de la disparition de Jacques Prévert « fabricant de petits plats dans les grands » dont le nom a inspiré l’enseigne du restaurant. Ici on trouve majoritairement du bio notamment au niveau des légumes, des vins et des bières, ce nouveau « Pré Verre » dispose de nombreux atouts utilisant des produits bruts, frais, « fait maison » servis dans une ambiance versicolore, ludique, rythmée par des textes du poète consacrés à Paris, sur des grands aplats monochromes. Les plats de la carte sont jeu de saveurs, de couleurs et de textures : «hure de cochon, purée de dates au vinaigre », « panna cota de chou fleur, artichaut et radis en salade, sorbet oseille », « bœuf marinéyuzu et soja, moelle de bœuf, purée de pommes de terre graines de moutarde », « merlu, haricots verts, pois gourmands et pêches, crème d’échalotes », « « truffade de chocolat noir, glace mélasse », « crème de rhubarbe, gelée de bergamote à la sarriette ». Cuisine et vins d’auteurs.

8 rue Thénard - Paris 5e - Tél : 01 43 54 59 47
www.lepreverre.com

La Cantine du Troquet

Christian Etchebest est sur tous les fronts, Rive Gauche, Rungis et désormais Rive Droite au cœur du 17e arrondissement près des Ternes. Sixième Cantine du Troquet pour ce boulimique perfectionniste. Convivialité, gentillesse et simplicité sont bien les maîtres mots qui définissent les « cantines » de ce Chef bon vivant hyper doué qui s’est associé cette fois à son ami et directeur Franck Andrault. Ce concept bien ficelé doit son succès aux produits d’exception qui entrent dans les plats et qui diffèrent résolument des classiques des brasseries traditionnelles. Ouvert de 7 H à 23 H, du petit déjeuner au dîner en passant par le déjeuner vous goûterez les charcuteries d’Eric Ospital, terrine de pâté, de boudin, planche de charcuterie… Pour les plats, en entrée les superbes « couteaux à la plancha » ou le « saumon mariné », pour suivre le « maigre à la basquaise », le thon ou le lieu jaune et pour les inconditionnels de la viande, « entrecôte servie saignante », « Parmentier de boudin » ou « tranche d’agneau, ail confit, jus corsé ». Les petits producteurs sont à l’honneur pour les vins, le service est avenant et décontracté comme nous l’aimons. Les ambassades du Sud Ouest siglées Etchebest n’ont pas fini de faire parler d’elles.

46 rue Bayen - Paris 17e - Tél : 01 42 67 05 11
www.lacantinedutroquet.com

Le Petit Celestin

Décidément les frères Mimoun ont le vent en poupe. Il y a un an ils ouvraient JAÏS rue Surcouf au succès immédiat mais auparavant il y avait ce bistrot-bar à vins de poche dans le branché 4e. Un moment de convivialité rare où le jeune Chef Jaïs Mimoun qui a travaillé avec Eric Fréchon mais aussi au Repaire de Cartouche et qui fut Chef au Petit Tonneau donne libre cours à sa verve bistrotière : « terrine d’agneau aux girolles », « bavette de Salers aux échalotes », « joue de bœuf façon bourguignon & tagliolini frais », « filet de bar, fondue de poireaux, sauce pistou »… Tous les jours à l’ardoise des propositions en fonction du marché et des plats canaille qui nous ravissent. Des desserts, certes classiques, mais à fondre de plaisir : « tarte citron meringuée », « mousse au chocolat et amandes »…
Un choix de vins remarquable. On se sent tellement bien dans ce Petit Célestin que l’on ne le quitte qu’après avoir pris un dernier verre sur son bar à zinc et le week end jusqu’à 2h00 du matin vous pourrez vous faire servir, c’est suffisamment rare désormais à Paris pour être souligné.

12 quai des Célestins - Paris 4e
Tél : 01 42 72 20 81

www.lepetitcelestin.fr

 

 

 

 

 

Le Bœuf sur le toit

Une Adresse mythique à quelques mètres des Champs Elysées qui a vu défiler depuis presque un siècle tout ce que Paris compte de célébrités et d’artistes, poètes, écrivains et musiciens qui ont été l’âme du lieu tels Coco Chanel, Cocteau, Marais, Trenet, Ferré…
L’expression « faire un bœuf » est d’ailleurs née dans cette institution. Pour perpétuer cette tradition des artistes de talent se succèdent au fil des Soirées Live Jazz très réussies et qui apportent un « plus » dans cette brasserie de luxe où le Chef Nicolas Jollivet propose une carte éclectique allant du traditionnel banc d’huîtres et crustacés à des plats travaillés avec soin : cabillaud sauvage glacé au sésame, filet de bar rôti à la fleur de sel, cœur de rumsteak Simmental, escalope de foie gras de canard poêlée avec son ananas confit aux épices douces… Jusqu’à fin juin un excellent menu éphémère créé par le Chef Olivier Streiff avec pavé de saumon confit à basse température, noix de St Jacques à la plancha, pièce de bœuf grillée, clémentines rôties aux fruits secs. L’occasion rêvée de découvrir ou redécouvrir ce lieu unique.

34 rue du colisée - Paris 8e - Tél : 01 53 93 65 55
www.boeufsurletoit.com

 

Le Petit Bordelais

Maître Cuisinier de France depuis 2005 Philippe Pentecôte, bordelais pur jus né près de Saint-Emilion, a fait ses classes auprès de quelques pointures, Louis Grondard chez Drouant, Philippe Valin au Dodin Bouffant… Dans son bistrot gastronomique il propose une cuisine authentique, sincère et créative dans une ambiance chaleureuse et cosy. Vous composerez votre propre menu selon vos envies. En entrée « fricassée de girolles au vin jaune et bouillon de poule crémeux », « Aumônière de caille au miel et curcuma, julienne de légumes », en plats de résistance « filet de petit bar rôti accompagné de paella, crème de crevettes grises », « mignons d’agneau grillés et son duo de courgettes confites, jus à la sarriette », la partie sucrée en note finale est de la même veine « tarte fine à la crème d’amandes et aux figues, glace miel », « Savarin parfumé au rhum arrangé maison, mousseline de framboises ».
Il est hors de question de quitter ce Petit Bordelais qui fleure bon les parfums du vignoble sans goûter aux fameux cannelés.

22 rue Surcouf - Paris 7e - Tél : 01 45 51 46 93
www.le-petit-bordelais.fr

Au Père Louis

A deux pas de l'Odéon et du Jardin du Luxembourg, Au Père Louis, a longtemps été le repaire des amateurs de rugby. Aujourd'hui les propriétaires, Marie-France Minotti et son fils Frédéric Calichon ont voulu rajeunir ce bistrot mythique et lui donner un côté plus féminin, la directrice de salle Pauline Mennouvrier est remarquable et s'avère en plus une sommelière avisée. Le lieu atypique se décline en trois salles, l'une de plain pied dans l'esprit bar à vins, les deux autres dans la partie haute avec tables en bois, lustres en cristal et peintures ornant les murs. Ils ont fait appel en cuisine à Pascal Le Falhier qui avait fait ses classes chez Faugeron. Si le traditionnel cassoulet toulousain est toujours à la carte, nous aimons en entrée la « tartine de moelle de bœuf à la fleur de sel », la « gratinée à l'oignon » (un modèle du genre) et pour suivre le « Parmentier de queue et gîte de bœuf », « l'Andouillette AAAAA, moutarde à l'ancienne et frites maison » le « haddock poché, choux braisé » et pour les vrais carnivores la belle « côte de bœuf pour deux ». En dessert, savoureuses tarte Tatin, profiteroles au chocolat, crème brûlée...
Le Bistrot parisien dans toute son authenticité.

38 Rue Monsieur le Prince - Paris 6e - Tél : 01 43 26 54 14
www.auperelouisrestaurant.fr

Le Coude Fou

En plein cœur du Marais le Coude Fou est l’un des premiers bars à vins de la capitale. Patrick Segall, précurseur de cette tendance qui allait connaître un succès fulgurant, créa en 1985 ce petit bistrot à nul autre pareil avec ses fresques murales pleines de charme et de naïveté. Tout a été conservé dans son jus par Laurent, le neveu de Patrick. L’atmosphère est toujours aussi conviviale et bistrotière et le nouveau Chef réinterprète à sa manière les classiques du bistrot les allégeant et apportant quelques notes contemporaines bienvenues et séduisantes : « foie gras poêlé, céleri fondant, vinaigrette aux fruits de la passion » ou la « variation autour de la betterave, chantilly au raifort » en entrée. Vous poursuivrez avec un excellent « ris de veau croustillant, patates douces fondantes, épinards au sésame » ou le « filet de lieu jaune et coquillages, émulsion à la citronnelle ». Tous les jours à l’ardoise des suggestions vous permettront de goûter de nouvelles recettes. En dessert « l’ananas rôti en chips, sablé coco et sorbet » ou les « choux au pralin, compotée d’orange » termineront votre repas accompagné de quelques crus dûment et savamment sélectionnés. Une re-découverte.

12 rue du Bourg-Tibourg - Paris 4e - Tél : 01 42 77 15 16

Le Petit Sommelier

A quelques encablures de la gare Montparnasse et de la très animée rue de la Gaîté, le Petit Sommelier enrichit sa carte Bistrot qui a fait les beaux jours de cette adresse en y ajoutant une très réussie carte Resto plus gastronomique et créative. Le jeune propriétaire Pierre Vila Palleja, finaliste en 2015 du concours MOF Sommelier, a repris l’affaire familiale et a bousculé l’institution. Il a tout naturellement fait évoluer la carte des vins qui affiche aujourd’hui plus de 750 étiquettes et fait appel à Nicolas Bouillier formé auprès de grands Chefs tels Eric Briffard ou Christian le Squer.
Côté Bistro, foie gras en terrine, Bœuf Bourguignon, tartares, planche de charcuteries… et côté Resto quelques plats signatures avec des produits irréprochables : « tartare de dorade au citron confit, lait de concombre, émulsion de betterave », « bar sauvage rôti, mousseline de panais et chocolat blanc, enoki, sésame noir », « poitrine de porc croustillante laquée aux épices, pluma ibérique de Metzger, patate douce », un cheesecake revisité et une superbe tarte fondante au chocolat noir termineront en beauté votre repas. Et pour accompagner ces agapes vous n’aurez que l’embarras du choix.
Un Bistrot-Gastro très parisien.

49 avenue du Maine - Paris 14e - Tél : 01 43 20 95 66
www.lepetitsommelier.paris

Le Vieux Crapaud

Thomas Boutin a depuis son enfance une passion pour les grenouilles. Après avoir fait ses classes avec Jean-François Rouquette, Patrick Pignol et d’autres chefs étoilés, il ouvre sa propre affaire à deux pas de l’Arc de Triomphe et c’est tout naturellement que le batracien est à l’honneur tant dans le nom choisi pour son restaurant que dans l’assiette. Tout ici rappelle l’amphibien : serveurs habillés avec un tablier orné d’un crapaud, objets de décoration dans le même esprit. C’est un bistrot comme on les aime avec des produits de qualité et pour chaque plat de la carte le Chef renseigne sur leur provenance et le détail circonstancié de la recette : « escargots Helix Pomatia au beurre d’herbes », « oreilles de cochon croustillantes », « grenouilles en persillade », « pomme de ris de veau, purée aux pleurotes », « Parmentier de faisan et foie gras », « cheese burger au bœuf wagyu français »… Avec sa ravissante épouse Tatiana à l’accueil, Thomas Boutin est un cuisinier heureux et passionné et çà se sent. Chaque semaine des vignerons viennent proposer leurs crûs ce qui permet de beaux accords liquides avec des plats du terroir parfaitement calibrés.

16 rue Lauriston - Paris 16e - Tél : 01 73 75 70 10

Chez Fernand

Une institution germanopratine fondée en 1970 reprise par deux jeunes professionnels hors pair, Dimiti Labaye en salle et Rémi Lebon, aux fourneaux de la vénérable Maison depuis 1997. Dans son atmosphère conviviale avec ses tables aux nappes Vichy, son décor boisé on a l’impression d’entrer dans une auberge de campagne de la France profonde où il fait bon se restaurer de plats du terroir parfaitement maîtrisés. Car la culture du produit est ici le maître mot. En entrée les « escargots français fermiers au beurre de baratte aillé », « l’os à moelle, pain grillé », en plat de résistance le légendaire « bœuf bourguignon de Rémi Lebon », le cultissime « rognon de veau entier, crème de moutarde », pour ceux qui ne peuvent se passer des produits de la mer, la « pièce de saumon froid à la parisienne », la « salade de homard breton » ou les « linguines aux gambas, sauce aigre douce », garder une place pour les desserts s’avère indispensable « cheese-cake aux fruits de la passion », « crème brûlée », « baba et sa bouteille de rhum » ou le « riz au lait et son caramel tiède au beurre salé ». Grands crus bordelais et vins de petits producteurs superbement choisis par Dimitri accompagneront ces agapes roboratives qui ont toujours fait notre bonheur.

13 rue Guisarde - Paris 6e - Tél : 01 43 54 61 47
www.chezfernand-guisarde.com

Bistrot Valois

Laurent Chainel, maître restaurateur, créateur entre autres du Café Tournon et du Verbalon est un expert en bistronomie et sa nouvelle Adresse en est une belle illustration. Dans ce lieu chargé d’Histoire qui faisait autrefois office d’écuries de Louis Philippe et de la famille d’Orléans dont les appartements donnaient sur le Palais Royal, il a créé un lieu convivial et chic à la fois avec une superbe et vaste terrasse dont on peut profiter toute l’année. Un cadre rétro avec bar en zinc, murs en pierres et briques apparentes, photos de comédiens, la Comédie Française est à deux pas. Laurent Chainel, passionné par la qualité se fournit chez les meilleurs producteurs et vignerons. Excellents foie gras, terrine ou charcuteries de la maison Laborie et Fils pour se mettre en appétit avant de poursuivre avec un original burger « Hambourgeois, pommes grenaille, fromage de brebis, oignons roux », une « Andouillette AAAAA de Troyes », un «petit salé aux lentilles », un « dos de cabillaud sauce citron estragon et wok de légumes » et pour terminer le « cheese cake aux spéculos » ou le « baba au rhum ». Quant au Maître de céans il vous dirigera vers les bouteilles idoines.

1 bis Place de Valois - Paris 1er - Tél : 01 42 61 35 04
www.bistrot-valois.com

Augustin

Le Maître des lieux n’est autre qu’Augustin Grisoni qui nous avait régalés dans ses « Villa Corse », et qui après l’excellent Café du Théâtre à Boulogne ouvert l’année dernière, réussit un beau doublé avec ce Bistrot Augustin dans la commerçante rue Daguerre à quelques encablures des théâtres de la rue de la Gaîté. Dans une décoration très intimiste où la lumière joue avec murs de brique, damier au sol, mobilier aux lignes épurées, la convivialité est de mise avec la cuisine entièrement visible de la salle. C’est là que règne l’excellent Chef Vincent Deyres, ex des « Villa Corse ». Il y propose une cuisine traditionnelle, gourmande et généreuse sans cesse renouvelée avec une sélection de produits de haute qualité : « Terrine de lapereau au parfum du maquis », « linguine à la poutargue et aux coques », « agneau de lait rôti aux herbes, poêlée de pommes grenaille aux girolles », « côte épaisse de cochon des Pyrénées », « filet de loup corse à la plancha » « cheese-cake aux citrons corses », « chou Paris-Calvi ». Julien de Turys est un directeur de salle parfait et anime avec brio cette Adresse qui affiche souvent complet. Une belle réussite.

79 rue Daguerre - Paris 14e - Tél : 01 43 21 92 29
www.augustin-bistrot.fr

The Place To…

A quelques mètres de l’Etoile un nouveau concept à la fois café à l’ancienne, brasserie contemporaine, salon de thé, bar internet… un lieu de convivialité et de partage du matin jusqu’à minuit et 2 heures le week end. Dans un décor de factory new-yorkaise les ambiances se succèdent, tout a été pensé et chiné par Valérie et Benoît Kistler, les propriétaires de cette adresse mode en lieu et place du très « fatigué » Clément. D’imposantes salades « thaï », « italian », « niçoise », « chicken César », d’excellents burgers, tartares et viandes comme le bœuf Simmental au poivre ou le pavé de bœuf Angus. Pour les inconditionnels de la mer, « lotte au curry, lait de coco, ananas grillé », « thon mi-cuit »… Ce serait dommage de faire l’impasse sur les desserts, « tiramisu au carambar », « fondant au chocolat »…la carte des vins est remplie de trouvailles, un personnel jeune et très pro en salle.
The place to be, the place to eat, the place to see, the place to be seen !

47 avenue de Wagram - Paris 17e - Tél : 01 45 74 79 28
www.theplaceto.paris

La Gare

Après le lifting de la Gare d’Auteuil avec en son sein le restaurant Mary Goodnight voici celui de la Gare de Passy-La-Muette et l’ouverture du restaurant La Gare par Olivier Bertrand. Un espace original et spectaculaire de 1000 m2 sur deux niveaux déclinés en plusieurs ambiances avec sa façade classée aux Monuments Historiques. Vous accéderez au restaurant en empruntant un escalier théâtral offrant une vue impressionnante sur les structures métalliques d’une énorme verrière. S’inspirant du style colonial la jeune architecte Laura Gonzalez a repensé les immenses volumes qu’elle a voulus foisonnant de verdure. Le Chef Régis Bregère connaît les bons produits du terroir, son « foie de veau au vinaigre de framboise » est un classique du lieu comme la « noix d’entrecôte » à partager ou la belle « sole meunière ». En entrée le « king crabe œufs mimosa » respire la fraîcheur. Un service jeune et empressé et pour démarrer ou prolonger le plaisir un bar cosy et chaleureux avec des cocktails créatifs et à la belle saison une bien accueillante terrasse.

19 Chaussée de la Muette – Paris 16e – Tél : 01 42 15 15 31



accueil | art et culture | tourisme | gastronomie | tendance luxe | escapades | happy few | contact | informations légales | crédits