Happy Few Mag

Saveurs Métissées

FROUFROU

Dans les coulisses du théâtre Edouard VII, c'est LE nouveau lieu parisien par excellence. Exit le Café Guitry, place à FROUFROU à la fois restaurant, café-théâtre, bar cancan façon speakeasy auquel le créateur français Alexis Mabille a apporté tout son talent en signant son premier décor-écrin. FROUFROU se présente tel un boudoir où l'on s'attend à voir surgir les fantômes du passé du Paris du XIXe siècle dans ce quartier des théâtres où se donnaient rendez-vous artistes, spectateurs et cocottes. Le MOMA Group qui compte quelques-uns des lieux les plus élégants et insolites de la capitale a su créer l'événement en apportant à chaque ouverture une touche unique. Le colombien Juan Arbealez , Chef inventif par excellence, déjà à la tête de plusieurs adresses, Yaya, Plantxa, Vida, Maya est aux commandes des cuisines et sa carte mélange avec beaucoup de savoir faire les plats à partager et ceux individuels  : « os à moelle aux truffes » , « couteaux au beurre d'herbes », « quasi de veau rosé sauce à la ventrèche de thon et chapelure d'oignons », « onglet de bœuf , échalotes confites », « lotte entière rôtie », « gnocchi et langoustines à la sauge »., un dessert s'impose « baba au citron et rhum colombien » ou, à partager le gros millefeuille. Certes un lieu mode mais surtout un lieu de vie et de partage où l'on se sent bien autour d'une cuisine conviviale, subtile et généreuse.

Théâtre Edouard VII - 10 place Édouard VII - Paris 9e - Tél : 01 47 42 92 55
www.froufrou-paris.com

MAISON NOURA

Maison familiale fondée en 1989 par Jean Paul Bou Antoun cette Maison Noura revisitée par le célèbre architecte-décorateur Pierre-Yves Rochon est l'ambassade du raffinement du pays du Cèdre dans la splendeur de sa décoration et le renouveau de sa gastronomie. Paul Bou Antoun, le fils du fondateur a voulu que l'ancien Pavillon de l'avenue Marceau renaisse sous les traits d'une authentique maison libanaise mariant l'esprit traditionnel avec des touches contemporaines. La carte est un raccourci de toutes les influences du bassin Méditerranéen. Les Mezzés à partager jouent la carte de l'innovation comme le traditionnel Taboulé qui se décline en version « King Crab » ou l'Hommos revu en trilogie de saveurs, on retrouve en plat principal les « Incontournables » : « mix grill taouk poulet, kefta & brochettes d'agneau », le « suprême de poulet cuit comme un tajine légumes de saison & semoule aux raisins d'Orient », le « moughrabie Saint-Jacques & langoustines plancha à l'arak » les délices sucrés terminent ce repas comme le « rikakat pomme/poire/cannelle, beurre salé et mascarpone au sucre roux ». La carte des vins du monde compte comme il se doit d'excellents cépages de la plaine de la Bekaa.

21 avenue Marceau - Paris 16e - Tél : 01 47 20 33 33
www.maison-noura.com

Manko Paris

L'ancienne salle des ventes Drouot Montaigne est devenue l'ambassade de la cuisine péruvienne avec en vedette le célèbre Chef Gaston Acurio aux 40 restaurants dans le monde dont son navire amiral Astrid y Gaston à Lima. Propriété du MOMA Group créé par le dynamique Benjamin Patou à qui l'on doit quelques-unes des plus belles adresses parisiennes récentes, le MANKO tire son nom de la légende inca « Manco Capac », « fils du Dieu Soleil » et le soleil est omniprésent dans cette cuisine inspirée de toutes les cultures du monde brassant un univers unique de saveurs dont les racines remontent à l'époque précolombienne. Cuisine de partage par excellence, l'exploration de la carte du MANKO est déjà un voyage et propose un tour d'horizon gustatif. Dans les Cebiches, le clasico (poisson blanc, patate douce, maïs choclo et cancha) ou le Nikkei (poisson bleu, algues frites, oignons rouges marinés, leche de tigre miso), superbes Grillades à la péruvienne dont les désormais incontournables poulpe et bavette de bœuf amazonien. Une merveille dans les Caceroles au wok : aeropuerto (riz au porc sauté au wok, quinoa, tortilla aux gambas, sauce nikkei) ou le lomo saltado ( filet de boeuf sauté au wok sauce soja, oignons, tomate aji et coriandre).
A partager en dessert : la cachanga, grande galette croustillante au maïs violet, gel de framboise, crème de coco, espuma de mangue et sorbet au chicha morada morada.
Une sélection unique de Pisco à déguster pure ou dans de spectaculaires cocktails.
Pour diriger cette enclave conviviale qui ne désemplit pas et on comprend pourquoi après une soirée au MANKO, un maître de cérémonie hors pair connu du Tout Paris Tony Gomez.
Un Eldorado culinaire et festif.

15 avenue Montaigne - Paris 8e - Tél : 01 82 28 00 15
www.manko-paris.com

Noto

C’est le nouveau lieu qu’il faut voir et où il faut être vu à Paris. Au 1er étage de Pleyel, dans l’ancienne salle des cours de danse, NOTO porte le nom d’une ville sicilienne baroque et joue la carte de l’Italie et de l’Afrique du Nord. Dernier né du MOMA GROUP dirigé par Benjamin Patou qui compte quelques unes des belles réussites gastronomiques récentes, Manko, Mamo, Victoria 1836 pour n’en citer que quelques unes, NOTO c’est au premier coup d’œil un décor somptueux conçu par Laura Gonzalez qui rend ici hommage à la Sicile du « Guépard » de Luchino Visconti. Tout en conservant le côté Art déco de la Salle Pleyel, on assiste à une profusion de marbre, de riches étoffes, une élégance classique doublée d’un clin d’œil au baroque tardif, un décor qui fascine aussitôt franchi l’entrée du restaurant. Au piano un jeune Chef inspiré par ses aînés Guy Martin, Jean-François Rouquette ou Pierre Gagnaire et qui propose une carte des cinq continents maîtrisée à la perfection : « lisette marinée aux agrumes, au fenouil et à la chermoula », « carpaccio de poulpe aux poivrons rôtis, pamplemousse et menthe verte », « couscous de poissons du jour, semoule cuisinée dans un bouillon », « agneau rôti au citron confit, yaourt, herbes et légumes fondants » », « linguine Noto, crevettes, ail, curry, bisque, tomates pousses d’épinards ».
A la fois mode, chic, élégant et bon une Adresse qui va faire parler d ‘elle.

252 bis Faubourg St-Honoré - Paris 8e - Tél : 01 86 95 96 60
www.noto-paris.com

Le Chamarré Montmartre

Après le Chamarré dans le 7ème arrondissement de Paris où il a reçu d’emblée de nombreuses récompenses gastronomiques, le Chef Mauricien Antoine Heerah a investi en 2008 un lieu mythique de Montmartre à quelques encablures du Sacré Cœur, le célèbre A.Beauvilliers, antre du non moins célèbre Edouard Carlier, Officier de Bouche devant l’Eternel. Antoine Heerah, sorcier des épices et magicien des agrumes est passé maître dans l’art des saveurs métissées mêlant sucré, acidulé, salé et épicé. Dans la belle salle contemporaine ou sur la petite terrasse sise sur les escaliers de la Butte, ce Chef de la diversité vous propose des assiettes savamment élaborées « carpaccio de blanc de bar et Saint-Jacques, œufs de saumon, tarama », « pot au feu de pigeon au foie gras landais, boutures de légumes oubliés », « filet de dorade royale à la mauricienne, rougail de crevettes, biryani de basmati », « poulet de Bresse revisité : la tourte, la ballottine et le foie gras chaud », « ris de veau croustillant rissolé au beurre, endives rouges caramélisées aux kumquats ». Les desserts participent au dépaysement du palais « savarin punché aux raisins imbibés de rhum mauricien », « sablé chocolat au yuzu », « texture d’agrumes Bachès ».

52 rue Lamarck - Paris 18e - Tél : 01 42 55 05 42
www.chamarre-montmartre.com


accueil | art et culture | tourisme | gastronomie | tendance luxe | escapades | happy few | contact | informations légales | crédits